Strom RPG Index du Forum
Strom RPG Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Explication entre une jeune page et une prof sadique

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Strom RPG Index du Forum -> Lieux RPG -> Domicile -> Appartement -> Apartement de Lys
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alice
Page

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2013
Messages: 231
Localisation: Paris
Féminin
Age du personnage: 12 ans
Sexe du personnage: Fille
Origine du personnage ( Enfer, Terre, pays etc): Terre
Grade du personnage: Page
Présentation: URL
PPDS: PPDS encore non comp

MessagePosté le: Sam 3 Aoû - 19:11 (2013)    Sujet du message: Explication entre une jeune page et une prof sadique Répondre en citant

J'avais demandé à Lys si nous pouvions parler, pour qu'elle m'aide à améliorer mon mental. Nous avions décidé que je la retrouverai chez elle, à 18h. Elle allait me donner son adresse quand ma marraine m'avait félicité et séparé de Lys, à qui j'avais transmis par télépathie "Je retrouverai votre adresse, à tout à l'heure."


J'avais au poignet un bracelet brésilien mais en réalité, c'était simplement mon komolk baptisée Coco. J'avais déniché l'adresse de ma prof à la cafèt auprès d'autres pages plus âgées : 2 passage St Roch, dernier étage, porte bleue. L'immeuble était face à l'église St Roch, près d'un magasin de vêtements. Il y avait bien un code mais une livraison me permit d'entrer. Il était 17h45, je montai l'escalier jusqu'au dernier étage et sonnai à la seule porte. Mais ce ne fut pas Lys qui ouvrit mais une fille de mon âge. 
- Oui ? fit-elle avec un gentil sourire. 
- Je cherche ... Lys. 
- Ah ce n'est pas à cet étage, mais à l'étage au-dessus, il faut passer par l'escalier de service dans la cour. 
- Ah merci. 
J'allais partir quand l'ado me retint. 
- Elle n'est pas encore là, je ne l'entends pas. Tu veux entrer le temps qu'elle arrive ?
L'ado en question s'appelait Myriam, elle avait quatorze ans et adorait les films historiques. 
- J'aimerai travailler sur les tournages plus tard. Scénariste, coiffeuse, maquilleuse, je sais tout faire. J'ai fait un stage il y a deux semaines sur un tournage avec une amie, d'une amie. Une fille chouette qui travaillait comme coiffeuse. J'ai même rencontré un acteur célèbre ! 
Puis Myriam me proposa un jus de pomme et me posa des questions : 
- T'as quel âge ? Tu vis où ? Tes parents font quoi dans la vie ?
- J'ai douze ans et je vis avec ma mère pas très loin, inventai-je. Mon père vit à Nantes et bosse comme décorateur. Ma mère, elle travaille à l'opéra mais je sais pas trop ce qu'elle fait. Je crois qu'elle fait les programmes ou un truc comme ça. 
- C'est top ! Tes parents sont divorcés alors ? 
Je continuai à inventer : un petit frère, Alex, insupportable gamin de huit ans, une grand-mère adorable que je voyais tous les étés dans le Sud près de Toulon, un père sympa qui me gâtait dès qu'on se voyait et une mère excellente cuisinière surtout dans le gâteau au chocolat ! Pourquoi je me créais cette vie imaginaire ? Par honte, honte d'être une enfant trouvée au pied du Louvre, honte d'avoir été abandonnée, honte de n'avoir rien à dire sur mes parents. Myriam ne disait rien mais je captai une de ses pensées "Soit elle ment avec  un talent fou soit elle vit réellement tout ça". 
J'allais continuer mes mensonges quand Myriam entendit la porte de Lys s'ouvrir. 
- Bon, tu dois y aller. Mais donne-moi ton numéro ! 
Dès que l'échange fut fait, je quittai ma nouvelle amie qui m'ouvrit la porte de derrière pour que je puisse monter chez Lys. 


La porte bleue était bien là avec une petite étiquette au nom de Lys. J'inspirai profondément et sonnai à la porte. 
- Mlle Lys ? C'est moi, Alice. 
_________________
Alice Blandine, enfant du Louvre
Mon DC : Blandine et sa chatte Blandine Wink

http://jp59.j.p.pic.centerblog.net/53d81184.gif
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 3 Aoû - 19:11 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lys
Chevalier(e) de l'Insolite

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2013
Messages: 340
Localisation: Maroc.
Féminin
Age du personnage: 18 ans
Sexe du personnage: Fille
Origine du personnage ( Enfer, Terre, pays etc): Terre
Grade du personnage: Chevalière
Présentation: URL
PPDS: 1000

MessagePosté le: Ven 9 Aoû - 13:53 (2013)    Sujet du message: Explication entre une jeune page et une prof sadique Répondre en citant

Lys ft Blandine



-C'est bon, Lyly, je te libère !
La voix à l'accent légèrement anglais de Jake me fit sursauter au moment où je remplissais la cafetière. Je pensai encore au événement de la journée et j'avais eu la tête ailleurs. Sans doute aurait joliment teint le en poudre noir si je n'avait pas été séide. Tout ça sans que Jake s'en rende compte. Je lui souris et remarquais à cet instant le chèque qu'il me tendait.
-Ta paye du mois.
Il lorgna quelque peu sur mon bandage et me fit un sourire triste.
-Et fais en sorte de soigner ce bras.
J'éclatai de rire en lui arrachant le chèque.
-Alors comme ça, le grand patron s'inquiète pour la petite employé ?
-Heu...non, c'est juste pour...enfin, oui, mais...bref, enfin...je veux dire....
Il avait rougis comme une pivoine et paraissais super mal à l'aise. Je fis un effort pour ne pas fouiller son esprit, et je ris encore. Je défis mon tablier et ma queue de cheval et accrochais les deux à l'entrée de la cuisine.
-Je te taquine, t'inquiète, répondis-je avec un sourire avant de coller un baiser sur sa joue, au revoir.
Jake était sans doute le meilleur patron dont pourrait rêver une fille aussi pleine...d'indisponibilité que moi. Je jonglai entre mon boulot de serveur dans un café/glacerie/, un petit poste d'aide dans un dojo d'art martiaux et l'Organisation des Chevaliers de l'Insolite. Avec tout ça, je n'avais plus que les nuits pour dormir. Jake était un charmant jeune homme de 20 ans en étude de Commerce à Paris, il avait hérité du café de son père et s'en occupais. J'avais été l'une de ces première employé et il était pour moi ce qui se rapprochais le plus d'un meilleur ami. Pour le reste, le hasard fait parfois bien les choses, et il y avait eu très peu de clients, ce qui m'avait permis de décompressé un peu après la journée d'aujourd'hui. Une attaque de démons, rien que ça. Et j'étais quasi-sûr de n'avoir rien à manger chez moi. Je jetais un œil dans mon porte-monnaie. J'avais assez pour faire les courses, et me prendre une pizza histoire de m'éviter les fourneaux. Je passai une petite dizaine de minutes au supermarché et en ressortit avec un sac qui me suffisait largement pour la semaine, sachant que je déjeunais souvent au café ou au Louvre et en bonus un paquet de chocolat, parce que je l'avais bien mérité quand même. J'avais la chance d'habiter dans un quartier assez tranquille et où on trouvait de tout. La pizzeria n'était pas très remplie à cette heure-ci et une promotion me permit de me prendre deux tranquillité pour le prix d'une. Pendant qu'elle cuisaient, je passai un coup de fil à Aori, pour la prévenir que je ne serais pas au dojo où elle était secrétaire ce soir. Je me retrouvais donc avec un sac de course et deux pizzas encore chaude devant la porte de mon immeuble. Ma clé vola ma poche vers la serrure et tourna toute seule avant de retourner dans ma poche et que la main invisible ne s'acharne sur les deux paquet de pizzas, en les tenant près de ma main, au cas où qui que ce soit arrive. Je vous vois venir avec vos «  discrétion, secret nia nia... », mais de un, je suis discrète au possible, de deux, tout le monde dans cet immeuble est enfermé chez lui, même si je fus quelque peu surprise de ne pas voir Myriam trainer quelque part par là. L'ascenseur était, sans surprise, en panne. A vrai dire, je doutais de l'avoir déjà vu fonctionner. Je prit donc les escaliers, en faisant bien attention. Je l'aimais bien cet immeuble finalement, avec sa petite odeur de bois, si dur à retrouver dans Paris aujourd'hui. Ma clé s'occupa encore de m'ouvrir la porte encore une fois et je rentrai dans mon petit appartement. Je posai les pizzas sur la table de la pièce à vivre et mes courses allèrent se placer dans ma cuisine. Je m'occuperai de les déballer plus tard. La sonnerie de ma porte retentit à cet instant. Il ne me semblait pourtant que je n'attendais personne.
-Mlle Lys ? C'est moi, Alice. 
Ah oui ! Elle voulait me parler et je lui avais demander de passer chez moi. Ça m'étais complètement sortie de la tête. Enfin, cet oubli lui offrirai sans doute une part de pizza.
Je lui ouvris la porte.

-Coucou, Alice, entre. Je suis désolé du retard. J'imagine que c'est Myriam qui t'a ouvert.
Je lui indiquais le canapé et m'assit à côté d'elle.
-Tu voulais me parler de quelque chose ?
Je devais aussi m'excuser, d'avoir due lui paraître si...méchante, mais présenter ça d'emblée, me semblait....pas très plausible.

_________________


Premier compte de Cassandre ~
Revenir en haut
Alice
Page

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2013
Messages: 231
Localisation: Paris
Féminin
Age du personnage: 12 ans
Sexe du personnage: Fille
Origine du personnage ( Enfer, Terre, pays etc): Terre
Grade du personnage: Page
Présentation: URL
PPDS: PPDS encore non comp

MessagePosté le: Sam 10 Aoû - 17:08 (2013)    Sujet du message: Explication entre une jeune page et une prof sadique Répondre en citant

-Coucou, Alice, entre. Je suis désolé du retard. J'imagine que c'est Myriam qui t'a ouvert. Tu voulais me parler de quelque chose ? 
Elle me désigna un canapé sur lequel je m'assis. 
- Oui, j'ai fait la connaissance de Myriam. 
Je tripotai mon bracelet ou plutôt Coco tant j'étais nerveuse. 
- J'aurais voulu .... enfin j'aimerai ..... être mieux. 
Oh le français ! Je pensai immédiatement à ma prof de français qui se serait pâmée devant cette phrase ignoble. 
"Objectif 1 = maîtriser ses émotions" pensais-je. 
- Je veux dire, j'aimerai m'améliorer. 
Je ne me trouvais pas en effet à la hauteur de mon grade. Mais je n'osai pas le dire. Comment avouer à ma prof que je pensais qu'on devrait me descendre en grade au risque d'être séparé de Blandine et de mes nouvelles amies comme une autre page, Sophie. Ma respiration devint moins saccadée et j'arrêtai de martyriser Coco. 
- Enfin, je vois bien que je ne suis pas comme Blandine. Elle est plus forte, elle méritait de passer très vite page alors que moi, je n'ai presque rien fait. Passer page aussi vite, c'est super pour moi mais j'ai peur de ne pas être à la hauteur. 





Voilà, je l'avais enfin dit. En effet, j'avais bien vu les regards de Lys qui signifiaient "Elle tiendra même pas une minute sur un champ de bataille", en gros "Peut mieux faire". 
- Je suis page mais je trouve que je ne suis pas encore prête. Enfin si mais je n'ai pas toutes les capacités pour être une vraie page. 
Oui, car être page juste pour avoir défié une démone, c'était ridicule. En plus j'avais failli mourir dans mon inconscience. 
- Je sais bien que je ne serais pas comme Blandine mais je suis sûre que je peux m'améliorer. Vous voudriez bien me donner quelques cours particuliers ? 
Je croisai les doigts pour qu'elle accepte. J'ajoutai vivement : 
- Je peux vous payer, c'est pas un problème. 
Si c'en était un, car ces cours devaient être chers et je n'avais pas beaucoup d'argent de poche. Et je n'allais pas voler pour me payer des cours. Mais peut-être que si je me débrouillais bien, j'arriverai à prendre quelques cours condensés pour un très bas prix et j'y mettrai toute ma volonté. 
- Vous voulez bien Mlle Lys ? 
Je sentis à ce moment-là une odeur de pizza et je me rendis compte que j'avais commencé mon monologue sans me soucier de ma prof. 
- Je vous dérange, peut-être ? Je peux repasser plus tard ....

_________________
Alice Blandine, enfant du Louvre
Mon DC : Blandine et sa chatte Blandine Wink

http://jp59.j.p.pic.centerblog.net/53d81184.gif
Revenir en haut
Lys
Chevalier(e) de l'Insolite

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2013
Messages: 340
Localisation: Maroc.
Féminin
Age du personnage: 18 ans
Sexe du personnage: Fille
Origine du personnage ( Enfer, Terre, pays etc): Terre
Grade du personnage: Chevalière
Présentation: URL
PPDS: 1000

MessagePosté le: Ven 23 Aoû - 12:01 (2013)    Sujet du message: Explication entre une jeune page et une prof sadique Répondre en citant

Lys ft Blandine


- Oui, j'ai fait la connaissance de Myriam. 
Ca ne m'étonnais pas plus que ça. Myriam était toujours en train de trainer quelque part dans l'immeuble et était toujours la première devant la porte pour ouvrir. Tant pis pour qui. C'était pratique dans un sens mais on pouvait la trouvait agaçante.
-J'aurais voulu .... enfin j'aimerai ..... être mieux. 
Je souris légèrement à la formulation maladroite. Etait-elle encore plus timide qu'elle ne le paraissais ou était-ce moi qui était vraiment passé pour une psychopathe lors du cours ? Surement pas à ce point là, puisqu'elle était devant moi, mais il me semblait évident que je ne lui avais pas paru des plus sympathique.
Je veux dire, j'aimerai m'améliorer.
Elle sembla se calmer un peu reprit.
-Enfin, je vois bien que je ne suis pas comme Blandine. Elle est plus forte, elle méritait de passer très vite page alors que moi, je n'ai presque rien fait. Passer page aussi vite, c'est super pour moi mais j'ai peur de ne pas être à la hauteur. Je suis page mais je trouve que je ne suis pas encore prête. Enfin si mais je n'ai pas toutes les capacités pour être une vraie page.  Je sais bien que je ne serais pas comme Blandine mais je suis sûre que je peux m'améliorer. Vous voudriez bien me donner quelques cours particuliers ?

Mon sourire s'était agrandis au fur et à mesure de sa tirade. Elle ne le savait pas, mais pour moi, cette dernière phrase était associée à mes 16 ans, à un « Heu....J'veux bien, mais je crois que tu es un cas désespérée.... », un fou rire et un coup d'oreiller en plumes sur la figure. Et un « Lys, tu es nul en donneuse de réplique ! » prononcé entre deux oreillers volants. Et à un visage doux au cheveux bruns qui me resserrait le cœur à chaque fois. « On passe son temps à se rappeler ce qu'il faut oublier et à oublier ce que l'on devrait se rappeler. » Ce n'est pas faux finalement. Mais oublier An' me paraissait encore plus horrible que de tenter de l'oublier. Dans cette situation, elle serait plus utile. Des deux, j'étais la plus douée avec les mots, mais elle, elle saurait parfaitement rassuré Alice et la convaincre qu'elle serait un jour la meilleure des séides. Il ne me restais plus qu'à faire en sorte que ce soit le cas.

-Je peux vous payer, c'est pas un problème. Vous voulez bien Mlle Lys ?
J'ouvris la bouche pour répondre mais elle reprit presque instantanément
-Je vous dérange, peut-être ? Je peux repasser plus tard ....

Je ne pus m'empêcher de pouffer. Elle était adorable d'innocence. Mais il était évident que j'avais eu tord. Elle m'avait paru encore plus douce et tranquille à l'entrainement. Je sais que chaque apprentie compte mais là, celle-ci n'a absolument rien à faire contre un quelconque démon ! avait-je pensé. Et j'avais eu tord.

-Tu as tord, Alice. Tu as tord quand tu dis que tu n'as pas le niveau suffisant pour passer page, et je ne dis pas ça parce que c'est moi qui ai demandé ton accession au grade. Tu te compare à Blandine, mais elle non plus n'est pas encore apte à passer séide, c'est juste qu'elle a cette fougue qui te manque. Et tu as également ce qui lui, un petit peu de douceur et de calme. Ni parce que tu as une double-aura assez puissante. Ça c'était le critère de la fin du vingtième siècle.... Alice, ne te sous-estime pas, tu es bien plus capable que ce que tu penses. La plupart des apprentis se serait enfui devant la démone. Et tu es largement assez mature pour ne pas tenter de convaincre un pauvre malheureux de sauter du haut de la tour Effeil, non ? Donc tu mérites bien ça, dis-je en indiquant la médaille de bronze, ensuite, je veux bien t'aider, gratuitement of course....mais je pense que tu surestime mes talents de profs, continuai-je avec une grimace, la seule fois où j'ai essayé, la classe s'est faite attaqué par un démon. Mais on peut toujours essayer si ça te plais, mais à une condition, que tu me tutoie et que tu enlève le "Mlle" avant "Lys"....ça me vielli de 100 ans à chaque fois, alors que je suis à peine plus âgée que toi, terminai-je avec un petit rire.

Non. Je n'avais pas encore terminée. Mais comment lui dire que je craignais plus pour elle que pour n'importe qui d'autre. Non pas qu'elle était incapable de se défendre où quoique ce soit dans ce parfum. Elle saura bien assez vite. Mais ce regard bleu dégageais exactement la même aura de douceur, d'innocence et même quelque peu de naïveté que le regard brun auquel je m'accrochais il y a encore quelque année. Alice. Ana. Elle progresserait, et finirai par recevoir les compliments de tout le monde, mais j'avais peur qu'elle finisse comme ma vielle meilleure amie. Non, elle a quelque chose en plus...Celle-ci n'est pas vouée à la mort...

-Et Alice....
J'hésitais quelque peu après avoir prononcé le prénom au sonorité si proche du mien avant de poursuivre tout simplement.
-...Excuses-moi pour tout à l'heure. J'ai du être dur avec toi. C'est juste que tu me rappelle quelqu'un.
Oh oui, et quel quelqu'un !
Je me souvins des deux pizzas qui, bêtement, était posé devant nous, et ouvrit le couvercle de la première. Sans y toucher bien sûr.

-Une part ? Je te laisse te servir, dis-je avec un sourire entendu.

Le fromage fondu ne se prêtais pas forcement à la main de l'esprit, mais c'était plus évident que certaine chose. Je pensai notamment à la ligne rouge. Entre ma vielle tutrice ( qui était sans doute morte entre temps ), un fantôme difforme qui me disait «  C'étaiiiit troooop dangereuuuux » avec une voix d'outre-tombe, que je ne pus qu'identifier comme un de mes parents, et quelque autre de mes petites phobie de l'époque ( je n'avais même pas encore mes 13 ans ), je n'avais personnellement pas trop galèrer. Mais bien devinable était la dernière de mes peur. [color=#ffffff]

_________________


Premier compte de Cassandre ~
Revenir en haut
Alice
Page

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2013
Messages: 231
Localisation: Paris
Féminin
Age du personnage: 12 ans
Sexe du personnage: Fille
Origine du personnage ( Enfer, Terre, pays etc): Terre
Grade du personnage: Page
Présentation: URL
PPDS: PPDS encore non comp

MessagePosté le: Ven 23 Aoû - 20:20 (2013)    Sujet du message: Explication entre une jeune page et une prof sadique Répondre en citant

- Tu as tord, Alice. Tu as tord quand tu dis que tu n'as pas le niveau suffisant pour passer page, et je ne dis pas ça parce que c'est moi qui ai demandé ton accession au grade. Tu te compare à Blandine, mais elle non plus n'est pas encore apte à passer séide, c'est juste qu'elle a cette fougue qui te manque. Et tu as également ce qui lui manque, un petit peu de douceur et de calme. Ni parce que tu as une double-aura assez puissante. Ça c'était le critère de la fin du vingtième siècle.... Alice, ne te sous-estime pas, tu es bien plus capable que ce que tu penses. La plupart des apprentis se serait enfui devant la démone. Et tu es largement assez mature pour ne pas tenter de convaincre un pauvre malheureux de sauter du haut de la tour Effeil, non ? Donc tu mérites bien ça. Ensuite, je veux bien t'aider, gratuitement of course....mais je pense que tu surestime mes talents de profs, la seule fois où j'ai essayé, la classe s'est faite attaqué par un démon. Mais on peut toujours essayer si ça te plais, mais à une condition, que tu me tutoie et que tu enlève le "Mlle" avant "Lys"....ça me vieilli de 100 ans à chaque fois, alors que je suis à peine plus âgée que toi.


Elle marqua une pause puis reprit un peu hésitante : 
-Et Alice....Excuse-moi pour tout à l'heure. J'ai du être dur avec toi. C'est juste que tu me rappelle quelqu'un.


Je hochais la tête, un peu décontenancée. Puis elle me ouvrit avec le Strom le carton à pizza et dit :
-Une part ? Je te laisse te servir.





J'attrapai une part de pizza avec la main de l'esprit et crus voir un autre de ses charmants sourires fleurir sur ses lèvres. Je ne savais pas quoi trop lui répondre, elle semblait si sûre de mes capacités, peut-être était-ce de la comédie. Tord, j'avais tord. Mais elle aussi avait tord, c'était une super prof même si le cours c'était terminé en bataille. Je passai ma main sur mon bras, là où j'avais une entaille qui se cicatrisait, grâce à la pommade de Diane. Je repensais aussi à l'affrontement entre Blandine et Diane, puis Diane qui était revenue dans la Confrérie. Quand je pensais à tout ce que j'avais vécu depuis le jour où ma marraine m'avait emmené au Louvre, ou plutôt dans ses sous-sols. Et je pensais à Blandine et Blandine, la maîtresse et le chat, qui semblaient être liées par un lien invisible que Blandine cachait dans les profondeurs de son esprit. C'est alors que je me rendis compte que ma part de pizza était toujours en l'air, bien que sur le point de descendre en flèche et surtout que ça faisait plusieurs minutes que le silence était dans la pièce. 
- Oh pardon, Mlle Lys ... enfin Lys. 
Je rattrapai ma part de pizza et en mangea un bout : la pâte chaude et moelleuse, le fromage fondu, la sauce tomate et les petites herbes, un régal. 
- Lys .... T'es une super prof. Vraiment. J'aimerai bien que tu m'aides un peu, à améliorer mes réflexes de combattante. Quand à la démone, c'était un geste suicidaire de courir vers elle, je n'ai pas réfléchi, j'ai juste eu peur de mourir. 
Je lui fis un joli sourire, comme si je savais qu'il y avait du travail à faire sur moi, comme un chien tout sale qui doit se présenter à un concours de beauté. 
- Lys, c'est toi la prof de maîtrise avec la ligne rouge et tout ? 
Tout à l'heure, à la cafet, j'avais entendu des pages un peu plus âgés en parler en me regardant avec ma nouvelle médaille. 
- C'est si terrible que ça ? 
Je n'avais pas été rassuré en entendant que certains s'étaient évanouis, que même un des jumeaux Chêne, les mythiques jumeaux, s'était blessé sur la ligne rouge. Les pages avaient même dit que la ligne rouge mettait en scène les cauchemards. Ils avaient ensuite conclus, quand je m'éloignais, que la ligne rouge était un calvaire et qu'il fallait du courage pour y survivre. 
Je repris ma rêverie sans entendre Lys qui parlait. Je pensai à la démone, au regard qu'elle avait lancé à mes cheveux, ça m'était revenue comme ça. Comme un flash. Pourquoi avait-elle regardé mes cheveux ? Et en dérivant sur les cheveux blonds, je me rendis compte que Lys et Blandine avaient aussi les cheveux blonds, pourtant la démone m'avait particulièrement regardé. Blandine .... Elle qui m'avait prévenu sur la défensive que je ne devais pas fouiller dans sa tête, elle m'avait vaguement parlé d'un secret qu'elle ne voulait pas partager. Mais, pensai-je aussitôt, comment allait-elle faire sur la ligne rouge ? Les pages avaient bien souligné qu'on leur fouillait la tête avant de les placer sur la ligne ! Je voulus prévenir mon amie quand je me rendis compte que Lys avait fini de parler et me fixait depuis un moment, attendant une réponse. 






PS : c'est "Lys feat Alice" et pas "Lys feat Blandine"  Wink
_________________
Alice Blandine, enfant du Louvre
Mon DC : Blandine et sa chatte Blandine Wink

http://jp59.j.p.pic.centerblog.net/53d81184.gif
Revenir en haut
Lys
Chevalier(e) de l'Insolite

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2013
Messages: 340
Localisation: Maroc.
Féminin
Age du personnage: 18 ans
Sexe du personnage: Fille
Origine du personnage ( Enfer, Terre, pays etc): Terre
Grade du personnage: Chevalière
Présentation: URL
PPDS: 1000

MessagePosté le: Mer 15 Jan - 21:54 (2014)    Sujet du message: Explication entre une jeune page et une prof sadique Répondre en citant

Lys ft Alice


Alice se concentra quelques secondes et bientôt, un triangle rouge et jaune encore fumant s'envolait de son carton. La part resta quelques instant à flotter en l'air tranquillement, avant de commencer à tanguer, comme si le fil invisible qui la retenais s'apprêtait à se briser. Alice avait l'esprit ailleurs. Je casai ça dans un coin de ma tête. Le manque de concentration faisait souvent défaut au pages et stromillons. Mon professeur avait eu la brillante idée de nous faire un jour faire des sculptures aqueuse juste au dessus de notre tête. Le malheureux qui se déconcentrait un instant se retrouvait trempé. Autant dire qu'ensuite, la concentration était presque totale lors d'un quelqonque exercice Je m'avachis encore un peu sur le canapé marron, tandis que la pizza tendait maintenant à la verticale.
-Oh pardon, Mlle Lys ... enfin Lys. 

Je ne pus m'empêcher de sourire. Est t'es ce réellement possible de dégager tant d'innocence et de douceur ?
Elle rattrapa d'une main la part triangulaire et en mordit un morceau.
-Lys .... T'es une super prof. Vraiment. J'aimerai bien que tu m'aides un peu, à améliorer mes réflexes de combattante. Quand à la démone, c'était un geste suicidaire de courir vers elle, je n'ai pas réfléchi, j'ai juste eu peur de mourir. 

J'avais un doute sur mes réels capacités de professeur. Je n'était qu'une remplaçante temporaire dans le cours de maîtrise, rien de plus. Mais rien de moins non plus, et j'avais des responsabilité envers mes élèves, même si ils ne le resteraient sûrement pas longtemps.
Alice eut un joli sourire, quoique un peu penaud, comme si elle s'excusait d'avance.


-Lys, c'est toi la prof de maîtrise avec la ligne rouge et tout ? 
Les nouvelles allaient vite. Elle n'était pas page depuis une journée qu'on l'avait sans doute déjà terrorisée avec la ligne rouge. Et moi.
Je n'était pas particulièrement sadique et je n'éprouvai aucun plaisir à faire subir cette épreuve à des pages, mais j'avais conscience qu'une fois passée, presque plus rien de vous fait réellement peur.


-C'est si terrible que ça ? 

J'eus un petit sourire.

-Honnêtement ? Oui. C'est quelque chose que je ne referai pas pour tout l'or du monde. Et encore, je m'en suis étonnement bien sortie.
Je ne pus m'empêcher de frissonner en ré imaginant le fantôme de mon ancienne tutrice ( qui ne l'était plus depuis quelque mois, vu que j'étais majeure) venant me récupérer, une cravache à la main, son éternelle et horrible robe blanche à froux-froux et grosse fleur bougeant légèrement secouée par ses incessants mouvement d'agacement. Il m'avait fallu lui déclarer clairement, le regard dans ses pupilles gris sale qu'elle n'avait aucun droit sur moi et qu'elle ne me faisait plus peur avant de la voir disparaître comme elle était apparue.
Je n'ai le droit de rien te dire, mais tu comprendra assez vite. Et oui, j'ai l'honneur d'être la sadique qui vous regardera la traverser, du moins jusqu'à ce qu'ils trouvent un véritable autre professeur de maîtrise, je ne le suis qu'en remplacement temporairement. Tu auras cet épreuve dès le premier cours de maîtrise, d'ici une semaine. Et juste, continuai-je, il n'y a aucun moyen d'être préparée, contente-toi de faire de ton mieux une fois que tu y sera.

J'attendis quelque seconde une réponse qui ne vint pas. Pas la peine de fouiller son esprit pour se rendre compte qu'elle avait la tête totalement ailleurs. Elle manquait grandement de concentration, il allait falloir que j'arrange ça. Quelques secondes plus tard, un verre rempli à ras bord se trouver à dix centimètres au dessus de sa tête et lorsqu'elle sortit de ces pensées, je lui indiquait. Deux secondes plus tard, ma main de l'esprit le lâchait. [color=#ffffff]a


_________________


Premier compte de Cassandre ~
Revenir en haut
Alice
Page

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2013
Messages: 231
Localisation: Paris
Féminin
Age du personnage: 12 ans
Sexe du personnage: Fille
Origine du personnage ( Enfer, Terre, pays etc): Terre
Grade du personnage: Page
Présentation: URL
PPDS: PPDS encore non comp

MessagePosté le: Mar 21 Jan - 23:18 (2014)    Sujet du message: Explication entre une jeune page et une prof sadique Répondre en citant

-Honnêtement ? Oui. C'est quelque chose que je ne referai pas pour tout l'or du monde. Et encore, je m'en suis étonnement bien sortie. Je n'ai le droit de rien te dire, mais tu comprendra assez vite. Et oui, j'ai l'honneur d'être la sadique qui vous regardera la traverser, du moins jusqu'à ce qu'ils trouvent un véritable autre professeur de maîtrise, je ne le suis qu'en remplacement temporairement. Tu auras cet épreuve dès le premier cours de maîtrise, d'ici une semaine. Et juste, il n'y a aucun moyen d'être préparée, contente-toi de faire de ton mieux une fois que tu y seras.


Oh non pitié, ça allait être affreux, une horreur. J'aurai voulu penser à autre chose mais je revoyais le gymnase, la tête de la démone, Blandine, Lys, Diane, allais-je revoir tout ça sur la ligne rouge ? J'allais lui poser une nouvelle question quand elle me désigna le sommet de mon crâne : au dessus était un verre plein. Je me mis à paniquer, j'aurais dû me jeter sur le côté mais j'étais tétanisée. Le verre tomba soudainement et je poussai un cri étouffé. Je tentai de trouver une solution mais je fus immédiatement trempée et le verre se cogna sur mon crâne. Je lâchai un petit cri avec une grimace. 
- Eh mais ça va pas ! C'est quoi votre jeu ? Ça vous amuse de tremper les gens ? m'indignais-je en frottant mon crâne. 
Une bosse se formait déjà sous ma main et je grimaçai d'autant plus que la douleur ne s'estompait pas. 
- Vous auriez pas un cachet pour que la douleur s'arrête ? C'est très douloureux ce jeu-là ! 
Je répondais un peu naïvement mais je voyais mal quoi dire d'autre, c'était ma supérieure. Je n'allais pas lui gueuler dessus. 


Je me frottai le crâne deux bonnes minutes supplémentaires pour estomper la douleur mais aussi pour savoir comment j'allais lui parler. Puis je pris une inspiration et lançais : 
- Je ne veux pas la faire. Je ne la ferai pas. Vous ne pourrez pas m'y obliger. 
J'avais dit ça sur un ton buté, dur, à la Blandine. Je savais qu'elle non plus ne le ferait pas : elle avait des trucs à cacher. Je remarquais qu'immédiatement j'étais repassée au vouvoiement et je me rendis compte que ça m'attristait un peu. J'avais l'impression de repousser Lys. 
- Je ne le ferai pas car je ne veux pas souffrir. Ce n'est pas juste de souffrir. Je n'ai rien fait de mal. Et vous ne m'obligerez pas à le faire. Blandine non plus ne le fera pas, c'est sûr. Je ne veux pas qu'on...
Je n'arrivai pas à exprimer ce que je voulais dire, je m'embrouillais. 
- ... Qu'on fouille ma tête, non. C'est hors de question.
Des larmes perlèrent au coin de mes yeux, je les essuyai violemment. Je sentis mon coeur s'emballer, ma respiration commençait à se hacher. J'attrapai ma part et mordis vigoureusement dedans. Si vigoureusement que mes dents traversèrent la part et se cognèrent entre elle, me griffant en prime la lèvre. Une douleur picota ma lèvre, c'était désagréable. Je fis une grimace de douleur et lâchai ma pizza qui serait tombée par terre si, dans un moment de lucidité, je n'avais pas pensé à la soulever avec la main de l'esprit et à la poser dans le carton. Bon elle retomba à moitié sur la table basse mais j'avais évité de décorer le magnifique tapis de Lys. 

- Mlle Lys, il n'y a pas un moyen que je l'évite cette ligne rouge. Je ne la ferai sous aucun prétexte mais si l'on pouvait trouver un moyen sans affrontement, ce serait plus .... Diplomatique non ? 
J'avais l'air sûrement un peu bête en disant ça, j'étais sans doute toute rouge et les yeux baissés. J'avais honte, honte de m'opposer à cette prof qui était si gentille, honte de faire ma capricieuse alors qu'on m'avait si gentiment recueilli à l'Organisation, honte d'être honteuse aussi. 
- Vous voulez peut-être que je parte ....., murmurais-je. 
Je me levai subitement, j'allais courir vers l'entrée mais quelque chose me retint : la douce voix de Mlle Lys, telle une sirène m'enchaîna au canapé et je ne pus qu'y retomber, presque contrainte par une force invisible. 



PS : je ne dis pas que Lys fait se rassoir Alice avec la main de l'esprit, ce n'est qu'une suggestion Wink 
_________________
Alice Blandine, enfant du Louvre
Mon DC : Blandine et sa chatte Blandine Wink

http://jp59.j.p.pic.centerblog.net/53d81184.gif
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:18 (2018)    Sujet du message: Explication entre une jeune page et une prof sadique

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Strom RPG Index du Forum -> Lieux RPG -> Domicile -> Appartement -> Apartement de Lys Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com